Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 20:02

Le 8 juillet 2015 cela fera un an que je mixe avec le même logiciel... Mais je n'ai pas su attendre cette date avant de réaliser le mix anniversaire.

Il s'agit d'un mix Indie Dance (Dance Indé)/ Nu Disco (NuDisco), joyeux et euphorisant pour commencer bien le week-end après une semaine chargée ou, voire, vide.

Ce style de musique je l'ai découvert par hasard: j'avais de sérieux doutres quant à sa qualité mais force m'a été de reconnaître que c'est du sacré bon son.

Téléchargeable à partir du 8 juillet, pas avant, mais écoutable dès maintenant.

La playlist est ici: http://1drv.ms/1L2hqF7

Sinon je dispose désormais d'une page dédiée FaceBook: http://www.facebook.com/beelectrowithTownGround

 

Partager cet article

Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 03:41

Cela faisait longtemps déjà j'écrivais un article sur Richie Hartness, DJ et "accessoirement" patron du label Untitled Music Records. Force était de reconnaître que depuis ses mixes "Best Of 2014", il s'était soudainement engoué pour ce qu'il nommait "deep tech", à notre grand désarroi. Apparemment je n'ai pas été le seul déçu par ce changement de cap puisque depuis déjà quelques mois (au moins un mois ou deux) et bien Richie Hartness en est revenu à la bonne Deep House, abandonnant sa manie pour la boîte à rythmes + vocals dans un style assez minimaliste il faut le dire.

Bref Richie Hartness, l'un des tous premiers précurseurs au niveau mondial de la Deep House et de sa popularisation, en revient aux fondamentaux même si ceux-ci ont évidemment bien changé depuis trois ans maintenant que j'écoute ce style de musique.

Mais avant tout il faut savoir ce qui différencie la techno (donc la "deep tech") de la House (donc la "deep house"). Ce n'est pas, contrairement à ce que beaucoup de jeunes qui n'ont pas vécus la transition et donc n'ont jamais eu la chance d'entendre de la House dans les années 1980 croient, la présence ou non de lyrics, de vocals, qui différencie les deux styles.

Disons que la Techno c'est le rythme sans rien d'autre alors que dans la House il peut y avoir du rythme mais la présence de lignes mélodiques est indispensable. Voici donc ce qui distingue également la deep tech de la deep house. Lyrics ou non.

Par ailleurs, présente pourtant depuis bien vingt ans sur les médias d'abord alternatifs, la deep house devient très tendance et très select. Sans doute parce que niveau "musiques répétitives", elle innove et est plus cool, plus relax, plus happy, plus joyeuse, plus remplie de sentiments que la techno.

Souvent je me dis que si les afficionados de musiques répétitives passaient dans les Raves, les "multi-sons" comme on les nomme en France, de la deep house ce serait plus logique d'abord car cette musique se marie bien avec la nature, bien plus que la techno de machines industrielles, et qu'ensuite cela pourrait faire aimer la musique électronique à toute une génération qui n'en a jamais goûté et qui n'est pas seulement composée de "vieux" mais aussi de biens plus jeunes nourris à la sauce Star Ac' et The Voice

Bref, célébrons le grand retour du pionnier du genre, Richie Hartness, par trois mixes incontournables: son premier signant le retour aux fondamentaux (UM 227), son UM 229 qui persiste et signe dans le grand retour, puis lorsqu'il le publiera en public version le UM231 que je trouve être un mix extraordinairement bien foutu.

 

Et j'en profiterai ici pour placer mon dernier mix, Deep House mais recherchant la fidélité à la Old School sans vraiment y parvenir totalement.

En fait je voulais faire quelque chose de plutôt Outzone, tout en racontant une histoire, et de fait dès le 1er titre ça raconte une histoire en anglais et en français.

Sans oublier "le badge" à avoir...

 

Pin "deep house" designed by Town Ground (myself)

Pin "deep house" designed by Town Ground (myself)

Partager cet article

Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 06:22

Cela fait maintenant des mois que Microsoft fait des pieds et des mains et ne sait plus quoi inventer pour obliger tout le monde à passer "gratuitement" vers Windows 10.

Gratuitement? Attention, rien n'est gratuit en ce bas monde. Mais quel serait l'intérêt de Microsoft à "offrir" les premières versions de Windows 10, y compris la version stable ultime?

À mon sens ils vont nous faire le coup de la différence entre Office XP et Office 365. C'est-à-dire? Auparavant avec les Office XP, vous achetiez, payiez, une seule fois et vous l'aviez à vie. Depuis Office 365, maintenant vous payez à vie: soit par mois soit par an.

Voilà donc le coup marketing qui se profile avec Windows 10. Non, ce ne sera pas le dernier système d'esploitation Windows, mais ce sera le premier qu'il faudra payer à vie.

Avant avec les Windows XP, Vista, 7, 8, 8.1 vous payiez une seule fois et vous l'aviez à vie. Maintenant avec Windows 10 pour l'avoir à vie il faudra aussi payer à vie...

Partager cet article

24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 05:16

Est-il possible d'inclure de la pop française dans un mix Deep House? Voilà bien une question qui m'aurait fait rire moi-même avant que je n'écoute quelques nouveaux titres deep-house et chillout et que, dans un drôle d'éclair d'inspiration, je ne me dise «mais dis donc ça ça irait bien avec quelques tubes de Serge Gainsbourg».

Mais il est vrai qu'avec Serge Gainsbourg, surtout à son époque Gainsbarre, l'orchestration est mi-acoustique mi-électro et que donc tout est possible.

Mais c'est surtout avec la Deep-House que tout est possible. Ainsi n'ai-je pas déjà entendu un extrait du discours de Martin Luther King "I Have a Dream" inclu dans un mix Deep House? Et ça allait très bien. Ou bien du saxophone de bon vieux Jazz. Là aussi ça allait très bien.

Ce qui compte est de rester dans le ton et dans le sujet.

Bref, soyons fous me suis-je dit, et j'ai réalisé un mix Deep House incluant quelques morceaux de Serge Gainsbourg (pas trop quand même, juste ce qu'il faut). C'est donc "Love on the Mix" (titre inspiré du Love On the Beat de Serge Gainsbourg et qui est inclu dans ce mix).

Lien: https://soundcloud.com/lbph/love-on-the-mix-the-holy-house-8 un mix très orienté love évidemment (ben oui quoi, comment faire autrement avec Serge Gainsbourg?).

Pour des oreilles francophones ça plaira pour le texte, pour les anglophones ça plaira pour la bizarrerie mais aussi pour le texte car ses textes sont très connus en Angleterre (Jane Birkin oblige) et même aux USA!

Partager cet article

Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 03:56

Comment s'offrir une soirée cool quand on a pas le sou (ni le look requis) pour sortir en boîte? Chez soi évidemment. Pour moi c'est tout seul, mais quelques-uns pourraient avoir la chance d'inviter de bons amis et même, mais plus rarement encore, de bonnes amies.

Vous allez aussitôt m'objecter que chez soi on ne peut pas faire trop de bruit, on ne peut pas mettre la sono à fond, sinon c'est police dans dix minutes. Oui, mais justement c'est là tout l'intérêt. Avez-vous déjà vu sur YouTube ou à la télé des vidéos tournées en boîtes de nuit? Franchement le son est tellement fort que même en se parlant de bouche à oreille il faut crier... Pas très pratique, avouez-le. En plus, chez soi on peut fumer tranquille.

Evidemment il faut un ordi, mais l'investissemnt est de environ 200 € pour un bon ordi d'occase sinon cela descent jusqu'à 150 € s'il est basique. Ensuite niveau internet pas besoin de connexion illimitée et la plus rapide possible.

Personnellement j'ai un forfait internet minimum qui me revient à 24,95 € / mois. Il est minimum mais permets déjà de véhiculer jusqu'à 100 Go par mois (je dépasse rarement les 15 Go). D'accord sa vitesse est lente mais est néanmoins amplement suffisante même pour regarder des vidéos. Ceux qui veulent de la vitesse oublient souvent que d'abord leur propre ordinateur et ensuite leur antivirus ralentiront très fortement cette vitesse acquise à prix d'or... pour rien!

Mais première chose à savoir: un plan YouTube est le pire que vous pourriez faire; il n'y a pas plus nul niveau ambiance.

Bon, il est temps de débuter la soirée.

D'abord la pré-party... Là ça se passe à la radio. Bon, entre nous, vous connaissez une radio francophone (sur Bruxelles en tout cas) qui passe deux heures de mix DJ en musique électro (House, Dance, Funk, R&B) en continu et sans publicité? Moi non!

Donc on optera pour une station flamande. Pour Bruxelles la meilleure reste MNM (pour ce qui est du vendredi soir et du samedi soir de 22h à minuit, juste entrecoupé de 4 minutes d'infos à 23h). On l'écoutera soit à la radio sur 88.3 FM à Bruxelles soit sur internet sur www.mnm.be .

Le mix y est assuré par des DJ pros dont certains travaillent pour des boîtes de nuit vraies de vraies.

Après la pré-party, la party elle-même. Et là c'est chacun selon ses goûts.

Je recommanderai spécialement une bonne plateforme, pas seulement électro d'ailleurs (y a de la hip-hop, du rock, de la pop, etc.), mais qui assure pas mal niveau électro. On y trouve notamment des mixes DJ de bien meilleure qualité que les miens, faits eux aussi par des DJs pros.µ

Cette plateforme? SoundCloud évidemment!

Bon c'est en anglais, mais en gros ça fonctionne via le boutton "Search".

Que recommander comme recherche? Qu'y trouve-t-on?

Et bien figurez-vous que vous trouverez même David Guetta! Et oui, il possède une page sur SoundCloud et il y a là plus de 8 heures de mix dancefloor commerciale. Si c'est ce que vous aimez bien évidemment.

Plutôt House que Dance? Alors sans conteste A.K. Steppa (avec ou sans points je sais plus) est le DJ qu'il vous faudra. C'est un britannique qui travaille même de temps à autres à Ibiza... Bon là y a pas photo, vous serez comme un vrai V.I.P.

Enfin, il faut bien finir la soirée avec une after-party qui joue les prolongations. Et bien ça se passe chez untitledmusic avec Richie Hartness, un gars de Nouvelle-Zélande qui possède son label et aime faire des mixes environ une fois par semaine qu'il laisse sur sa page SoundCloud.

Là l'ambiance est plutôt Deep-House (mais a souvent été Deep-Tech en 2015).

Sinon, pour les alternatifs, on n'hésitera pas, tant pour la party elle-même que pour l'after, à aller voir du côté de Jayrock et Instafunk (toujours sur SoundCloud) pour un son un peu plus électro-funky ou groovy...

Bon sinon j'ai entendu récemment parler de la plateforme MixCloud mais n'ai jamais été encore la visiter... À mon avis ça doit aussi valoir la peine d'autant que là c'est sûr il n'y a que des DJs Mixes.

Partager cet article

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique et programmation style années 1980, les eighties forever... Sans oublier les années '90 mais un peu moins...
  • Contact

Recherche