Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 03:12

Certains me connaissent comme royaliste. Si je suis royaliste c’est parce que peut-être né en Belgique mais c’est surtout par la nécessité que je ressens du devoir de la plus haute fonction de l’État de n’être point un dirigeant unique et absolu mais bien plutôt d’être un arbitre entre les intérêts de la nation (le peuple) et les intérêts ou volontés du gouvernement. Or a-t-on déjà vu un arbitre appartenir à un des camps en jeu ? Non ! D’où mon rejet de la république.

Certains me connaissent comme musicien (ah « l’artist’ ») et DJ amateur. En ce qui concerne ce dernier cas, je vois de plus en plus fréquemment des DJs se prendre en photo en position de Yoga. Sans doute une mode très Côte Ouest venue de Californie via Cher (chic et cher). Dès lors je ne vois pas pourquoi je cacherai mon terreau spirituel et culturel de base. Oui j’aime la musique électronique, et oui je suis chrétien. Oui j’aime écouter des mixes géniaux de supers DJs venus de partout, hommes comme femmes, mais non je ne bois pas d’alcool ou alors très rarement et encore que 2x25cl pas plus.

Certains me connaissent comme essayiste et pénible « écrivaillon » et donc doivent savoir à quel point je tiens au respect des opinions, opinions qui doivent avoir le droit de s’exprimer. Ce qui me fait lever chaque fois qu’on essaie de taire un courant de pensée, fut-ce sous le moule très bien-pensant mais très mal pensé de la laïcité moderne ; une laïcité républicaine non-universelle puisqu’il existe d’autres modèles de laïcité.

D’où la nécessité de faire de l’Europe une Nouvelle Andalousie, ce qui ne peut se faire qu’en affirmant notre identité primitive chrétienne tant il est vrai que l’on voit mal comment quelqu’un qui ne connaît pas voire déteste sa propre culture et sa propre histoire d’évolution culturelle saurait apprécier celles d’étrangers venus d’ailleurs sans vouloir aussitôt les saucer à l’occidentale comme on fit de l’hindouisme et du bouddhisme…

D’où cette vidéo-témoignage.

Published by Town Ground - dans Dissidences réelles
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 20:12

Malheureusement Wikileaks, par l’attitude de Julien Assange, devait récemment révéler son double visage que je résumerai ainsi : « As Anges et Démons » !

En effet, Wikileaks qui était né de la troisième Guerre du Golfe (contre l’Irak) – la première étant celle initiée par Bush père (Républicain) à la suite de l’invasion du Koweït, la seconde par Bill Clinton (Démocrate) – afin de mettre en ligne les exactions commises lors de cette guerre par les forces américaines ; exactions dénoncées par des soldats américains ne pouvant se plaindre auprès de leurs commandants et donc envoyant des vidéos à des « contacts » : des agents de Wikileaks.

Wikileaks dénonça également les exactions commises lors de la guerre d’Afghanistan. Mais déjà, sentiment trouble, que ce soit Irak ou Afghanistan seules les exactions américaines étaient diffusées alors qu’elles ne représentaient sommes toutes qu’un centième de la totalité des exactions commises en ces territoires.

L’option anti-américaine devait être confirmée par la mise en ligne et téléchargeable d’un fichier (certes non décodé mais en cette matière les états quels qu’ils soient sont généralement assez bien entourés) contenant le nom de 6.000 (6 mille) pêle-mêle agents infiltrés par la C.I.A. et dissidents ayant décidés de contacter des agents de la C.I.A. et ce dans des pays où un tel acte est puni de peine de mort.

C’est-à-dire que dans sa volonté d’être une agence privée de référence pour tous les racistes anti-américains, Wikileaks a mis volontairement en jeu la vie de 6.000 (6 mille) personnes !

D’un autre côté Edward Snowden, qui n’a rien lui d’un anti-américain et n’avait donc aucun intérêt à contacter Wikileaks, avait par voie de presse officielle dévoilé les pratiques de la N.S.A. en matière d’espionnage « grand filet » de tous les secteurs de télécommunications. Ainsi d’ailleurs que l’usage principal de la N.S.A. à des fins d’espionnage d’hommes politiques européens et de vol de secrets industriel d’entreprises européennes, principalement les françaises d’ailleurs.

Suite à quoi Julien Assange, créateur de Wikileaks, avait félicité Snowden et était monté au créneau pour s’insurger contre ce non-respect de la vie privée d’autrui, l’intrusion d’une agence gouvernementale (la N.S.A.) dans les correspondances privées et professionnelles que ce soit de simples citoyens, d’ingénieurs et techniciens d’industries de pointe et de politiciens européens.

Bon, jusque-là rien à redire. Sauf que maintenant, trois ans plus tard, on s’aperçoit que Wikileaks a usé des mêmes méthodes qu’elles dénonçaient pourtant hier. En effet : intrusion dans les échanges mails et téléphoniques de Hillary Clinton et diffusion de ceux-ci au grand public.

Bref selon Wikileaks et les Anonymous qui le soutiennent ce qu’une agence d’état n’aurait pas le droit de faire, une agence privée aux buts non-avoués et cachés aurait droit, elle, de le faire ?

Personnellement je pense que s’il ne faut pas faire confiance aux Corsaires de la N.S.A., il ne faut pas non plus faire confiance aux Pirates de Wikileaks et Anonymous...

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 12:32
Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 03:34

Après avoir abandonné mon blog pour (trop) longtemps déjà, je reviens pour présenter un mix qui a une histoire.

Son histoire? C'est que j'ai voulu faire quelque chose de spécial en mémoire de toutes les attaques terroristes qui ont connu une recrudescence en cette fin de mois de Ramadan 2016: trois pays touchés en trois jours, plus les pays dont on n'a pas parlé dans les médias, ça fait en effet beaucoup surtout quand les morts dépassent les 200.

C'est ce qui explique le début de ce mix Reggae. En effet le premier titre n'est absolument pas reggae mais est du pur électronique. On y distingue nettement les bruits de la guerre qui décime la planète. Ensuite vient dans une playlist à l'allure de film le reggae.

Un avant-dernier titre de Dance africaine par la future Madonna africaine (voir playlist pour son nom), expliqué par le dernier titre "look to the future"... Le futur de la musique et le futur de l'humanité. Un futur qui n'existera que si nous vivons en paix!

Playlist: https://1drv.ms/b/s!AkQ46CLvFYxihCTpMlmSxmBKT4f7​

Mix:

 

Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 12:25

Ajout du 10 mai 2016: dans le dossier indiqué plus bas pour le téléchargement de la version exe de l'utilitaire de codage se trouve un fichier: Vérité[...].txt et viendra s'y ajouter un autre, le même mais non codé et au format PDF nommé V.pdf.

Ce fichier contient un avertissement important quant à l'usage de l'utilitaire mais aussi de tout logiciel de cryptage publié sur le web ou le darknet. Sur le darknet non-seulement cela signifie que la majorité des pirates ont accès à ce que vous écrivez/publiez/envoyez, en plus de la plupart des gros gouvernements. Et j'explique bien pourquoi.

Da Vinci Crypt me parraît un logiciel douteux, en effet la clef que vous choisissez pour coder votre fichier... se trouve dans l'image! C'est dire si tout individu ayant pris connaissance du code-source sait décoder vos fichiers envoyés via ce logiciel de prime-abord sympa.

Quoiqu'il en soit il est utile de lire cet avertissement V.pdf.

----------------------------------------

Bienvenue dans la version 3.2 de CoDec, qui devrait être la dernière (il ne manque plus qu’une jolie barre de progression du cryptage mais bon hein ?).

 

Tout d’abord des questions de sécurité niveau décryptabilité ou non du fichier que vous envoyez. CoDec est conçu pour crypter des documents purs textes, quel que soit le langage et l’alphabet utilisé (grec, chinois, russe, arabe, turc, hébreux, etc.) enregistrés au format TXT.

 

En effet, les formats PDF, DOC ou DOCX et tous les formats en général contiennent des « balises », c’est-à-dire des indications de format, qui sont souvent identiques quel que soit le contenu proprement dit du fichier. Il serait dès lors trop facile de trouver la phrase code qui permet de décrypter le fichier en entier.

 

De même la phrase-code (voir article) doit être composée d’un seul bloc, sans espaces ni apostrophes. Seulement des lettres majuscules et minuscules et des chiffres. Quelques ponctuations peut-être, mais pas trop.

 

Enfin, niveau sécurité par rapport aux hackers. Il convient que pendant l’opération d’écriture du texte, de codage puis de décodage et de lecture, l’ordinateur soit totalement coupé d’internet et de tous réseaux.

 

La possibilité de sur-enregistrer le fichier cible sur le fichier source est laissée par l’application. Si elle permet une plus grande sécurité, cette méthode est également plus risquée : en cas de mauvaise entrée de la phrase-code le fichier est définitivement perdu.

 

Ce logiciel est Libre et Gratuit, en licence CC (Creative Commons). Ce que ça signifie ? Que tout un chacun est en droit de l’utiliser et de le modifier.

 

Le créateur original de l’utilitaire CoDec 3.2 est Philippe Le Bihan (alias Igor Gorovitch ou Town Ground). Je n’engage pas ma responsabilité en cas d’usage abusif de l’utilitaire, c’est-à-dire que je n’admets pas que mon utilitaire soit utilisé dans un cadre ne respectant pas les lois internationales ainsi que les lois des pays émetteurs et receveurs de messages cryptés via CoDec (versions antérieures, version 3.2 et versions futures).

 

Ixelles (Bruxelles)

Belgique

7 mai 2015.

Et voici la version traitement octet par octet de l'utilitaire de codage CoDec qui permet de coder (crypter) tous types de fichiers sans erreurs cette fois-ci.

Néanmoins par mesure de sécurité on ne codera que les fichiers purs textes. Ceux-ci peuvent désormais être édités à partir de Office (Word) ou bien de WordPad; ils peuvent contenir des caractères spéciaux sortant du simple caractère latin, et surtout des accents et cédilles, ce qui faisait cruellement défaut aux autres versions.

Mais attention: la phrase code ne doit, elle, contenir aucun accent ni cédille ni caractères spéciaux! Hormis cela, tout contenu texte peut être codé qu'il contienne, lui,  des accents, des cédilles, des caractères spéciaux, etc.

Lien vers le dossier zippé: https://onedrive.live.com/redir?resid=628C15EF22E83844!404&authkey=!APQZ8gdcmjvMMkk&ithint=file%2czip , il convient de le télécharger puis de le décompresser vers un dossier (il contient plusieurs fichiers nécessaires à son bon fonctionnement et à la possibilité de le modifier puisqu'il est en Creative Commons) puis de soit exécuter directement le fichier CoDec 3.2.exe (.exe tout court) soit envoyer celui-ci vers le bureau (raccourci).

Cet utilitaire fonctionne de Windows XP jusqu'à Windows 10, 32 ou 64 bits.

Voici les lignes de code source en Visual Basic:

 

Cryptage sous logiciel libre et gratuit: CoDec 3.2
Cryptage sous logiciel libre et gratuit: CoDec 3.2

Ajout du 7/05/2015:

Horreur: en réfléchissant un peu j'ai trouvé un moyen de décoder le texte. Cela est dû au fait que dans une "phrase code" il y a forcément des espaces, genre "mon ordi mange pas de cake". Et bien ces espaces, en "chassant" les espaces de la phrase code inconnue mais à trouver pour décrypter le texte je peux y arriver.

Ainsi il s'agit de trouver, manuellement car la programmation d'un tel décodeur prendrait plus de temps que de le faire manuellement, mais à n'en pas douter la NSA doit bien avoir ce genre de logiciels, toutes les occurences où quand code=chr(32) (l'octet égal à 32 équivaut à l'espace) et bien j'obtiens une lettre lisible puisque je sais que le texte original est en français.

Ainsi, en chassant les espaces j'obtiens un début de code égal à "? ??? ?? ?? ?etc...". C'est le premier bloc: "? ??? ?? ?? ". Le début peut correspondre à "a une" (sans tenir compte des majuscules/minuscules) ou "a lui". Mais la proximité des octets fait que l'apostrophe peut être pris pour un espace. Dans un tel cas mon début de code peut donner "?'??? ?? ?? ".

Donc on peut avoir "l'une" on en déduit donc la suite: "l'une de ?? ". Si ça ne donne rien de signifiant en français on peut alors essayer avec "c'est" : "c'est de la ". Et voici le premier bloc du code découvert.

En poursuivant mon analyse je peux facilement en déduire l'entièreté du code et donc décrypter le texte.

Il convient donc pour que cela n'arrive pas d'utiliser une phrase code sans espacements ni apostrophes, donc, si possible, que des lettres majuscules et minuscules et éventuellement des chiffres.

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style années 1990 (90's) et programmation style années 1980 (80's).
  • Contact

Recherche