Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 12:30

Découverte voici un an déjà (voire deux), grâce à un mail d'elle-même me présentant le morceau ci-dessus, je reste sur ma première impression: cette Krisss Lady est assurément en possibilité de devenir la Madonna africaine, rien de plus et rien de moins!

Bon, c'est vrai que ce Tam Tambour (titre sur lequel on trouvera ce morceau dans les magasins en ligne: iTunes mais aussi Amazon) n'est pas l'unique style de Krisss Lady.

Artiste complète, elle est capable d'englober un nombre énorme de genres musicaux différents. Elle aime à se classer parmi le RnB / Hip-Hop, sans doute parce qu'on imagine mal une black qui fait de la musique moderne faire autre chose que du RnB (R&B). Pourtant la House vient bien d'un DJ black afro-américain de Chicago et la techno d'un DJ afro-américain de Detroit et jamais ceux-ci n'ont prétendus faire du Rap à une époque où les blacks ne faisaient que ça sur les platines...

Ce Tam Tambour est clairement Dance music, clairement apparenté à la lignée actuelle de Madonna.

Mais ce sont ses autres titres, avec celui-ci, qui la rangent dans la culture d'une Madonna africaine: de la pop, du funk, du rap (oui il y en a vraiment), du R&B (il y en a aussi), de la "World" classique.

Touche-à-tout, je souhaite vraiment que cette Krisss Lady ait du succès hors des milieux très fermés et peu porteurs de l'underground car, je le répète, elle a tout pour se hisser au rang d'une Madonna africaine!

Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 00:17

Après un trop long abandon de mon blog, je reviens ici pour présenter un set, un mix, d'accompagnement de dîner assez classe.

Il faut se rendre compte de la première difficulté: la sélection des titres et donc du genre de musique. En tant que musique d'accompagnement, la musique doit passer au second plan, être quasiment inaudible ou en tout cas tout juste audible sans prendre le dessus sur le vrai sujet: le dîner et les discussions qui l'émaillent.

J'ai donc pensé à de la musique chillout, l'ambient étant souvent trop de type musique de psychothérapeute hypnotiseur. Mais premier problème, dans tous les albums chillout que j'ai visité seule la version Soulful House de l'EP ou de l'album donnait une ambiance joyeuse alors que les originaux chillout faisaient penser plus à un enterrement!

Donc, second mouvement, je me suis directement redirigé vers les sélections Soulful House. Pourtant ce n'était pas du tout ce que je voulais faire au début.

Mais bon, nous voici donc avec des titres Soulful, classés pour raconter une histoire mais surtout une histoire dont on sait qu'elle ne sera pas écoutée et ne doit pas être écoutée: je le rappelle il s'agit bien ici de musique d'ambiance et non de soirée dansante. Donc pas question de trop insister sur les boîtes à rythmes en samples comme on en a l'habitude dans ce genre de musique.

Il y a bel et bien des "effets", un travail de mixage dont on se rendra compte en achetant les originaux, mais plus car il m'est impossible de laisser l'ordinateur tourner tout seul que pour chercher à faire danser.

En téléchargement libre et gratuit après le 10 mars 2017. Pourquoi? Car sur 11 titres, 10 ne sont pas encore disponibles sur iTunes (sont des avant-premières). La plupart le seront d'ici le 10 mars mais d'autres le seront encore plus tard peut-être.

Bref:

 

Repost 0
Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 03:12

Certains me connaissent comme royaliste. Si je suis royaliste c’est parce que peut-être né en Belgique mais c’est surtout par la nécessité que je ressens du devoir de la plus haute fonction de l’État de n’être point un dirigeant unique et absolu mais bien plutôt d’être un arbitre entre les intérêts de la nation (le peuple) et les intérêts ou volontés du gouvernement. Or a-t-on déjà vu un arbitre appartenir à un des camps en jeu ? Non ! D’où mon rejet de la république.

Certains me connaissent comme musicien (ah « l’artist’ ») et DJ amateur. En ce qui concerne ce dernier cas, je vois de plus en plus fréquemment des DJs se prendre en photo en position de Yoga. Sans doute une mode très Côte Ouest venue de Californie via Cher (chic et cher). Dès lors je ne vois pas pourquoi je cacherai mon terreau spirituel et culturel de base. Oui j’aime la musique électronique, et oui je suis chrétien. Oui j’aime écouter des mixes géniaux de supers DJs venus de partout, hommes comme femmes, mais non je ne bois pas d’alcool ou alors très rarement et encore que 2x25cl pas plus.

Certains me connaissent comme essayiste et pénible « écrivaillon » et donc doivent savoir à quel point je tiens au respect des opinions, opinions qui doivent avoir le droit de s’exprimer. Ce qui me fait lever chaque fois qu’on essaie de taire un courant de pensée, fut-ce sous le moule très bien-pensant mais très mal pensé de la laïcité moderne ; une laïcité républicaine non-universelle puisqu’il existe d’autres modèles de laïcité.

D’où la nécessité de faire de l’Europe une Nouvelle Andalousie, ce qui ne peut se faire qu’en affirmant notre identité primitive chrétienne tant il est vrai que l’on voit mal comment quelqu’un qui ne connaît pas voire déteste sa propre culture et sa propre histoire d’évolution culturelle saurait apprécier celles d’étrangers venus d’ailleurs sans vouloir aussitôt les saucer à l’occidentale comme on fit de l’hindouisme et du bouddhisme…

D’où cette vidéo-témoignage.

Repost 0
Published by Town Ground - dans Dissidences réelles
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 20:12

Malheureusement Wikileaks, par l’attitude de Julien Assange, devait récemment révéler son double visage que je résumerai ainsi : « As Anges et Démons » !

En effet, Wikileaks qui était né de la troisième Guerre du Golfe (contre l’Irak) – la première étant celle initiée par Bush père (Républicain) à la suite de l’invasion du Koweït, la seconde par Bill Clinton (Démocrate) – afin de mettre en ligne les exactions commises lors de cette guerre par les forces américaines ; exactions dénoncées par des soldats américains ne pouvant se plaindre auprès de leurs commandants et donc envoyant des vidéos à des « contacts » : des agents de Wikileaks.

Wikileaks dénonça également les exactions commises lors de la guerre d’Afghanistan. Mais déjà, sentiment trouble, que ce soit Irak ou Afghanistan seules les exactions américaines étaient diffusées alors qu’elles ne représentaient sommes toutes qu’un centième de la totalité des exactions commises en ces territoires.

L’option anti-américaine devait être confirmée par la mise en ligne et téléchargeable d’un fichier (certes non décodé mais en cette matière les états quels qu’ils soient sont généralement assez bien entourés) contenant le nom de 6.000 (6 mille) pêle-mêle agents infiltrés par la C.I.A. et dissidents ayant décidés de contacter des agents de la C.I.A. et ce dans des pays où un tel acte est puni de peine de mort.

C’est-à-dire que dans sa volonté d’être une agence privée de référence pour tous les racistes anti-américains, Wikileaks a mis volontairement en jeu la vie de 6.000 (6 mille) personnes !

D’un autre côté Edward Snowden, qui n’a rien lui d’un anti-américain et n’avait donc aucun intérêt à contacter Wikileaks, avait par voie de presse officielle dévoilé les pratiques de la N.S.A. en matière d’espionnage « grand filet » de tous les secteurs de télécommunications. Ainsi d’ailleurs que l’usage principal de la N.S.A. à des fins d’espionnage d’hommes politiques européens et de vol de secrets industriel d’entreprises européennes, principalement les françaises d’ailleurs.

Suite à quoi Julien Assange, créateur de Wikileaks, avait félicité Snowden et était monté au créneau pour s’insurger contre ce non-respect de la vie privée d’autrui, l’intrusion d’une agence gouvernementale (la N.S.A.) dans les correspondances privées et professionnelles que ce soit de simples citoyens, d’ingénieurs et techniciens d’industries de pointe et de politiciens européens.

Bon, jusque-là rien à redire. Sauf que maintenant, trois ans plus tard, on s’aperçoit que Wikileaks a usé des mêmes méthodes qu’elles dénonçaient pourtant hier. En effet : intrusion dans les échanges mails et téléphoniques de Hillary Clinton et diffusion de ceux-ci au grand public.

Bref selon Wikileaks et les Anonymous qui le soutiennent ce qu’une agence d’état n’aurait pas le droit de faire, une agence privée aux buts non-avoués et cachés aurait droit, elle, de le faire ?

Personnellement je pense que s’il ne faut pas faire confiance aux Corsaires de la N.S.A., il ne faut pas non plus faire confiance aux Pirates de Wikileaks et Anonymous...

Repost 0
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 12:32
Repost 0
Published by Town Ground - dans Musique
commenter cet article

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style années 1990 (90's) et programmation style années 1980 (80's).
  • Contact

Recherche